Je vous l’accorde, on passe dans quelque chose de fort abstrait mais j’avoue être bien séduite par l’expérience qui frôle parfois le psychédélique, pourtant nous demeurons dans la plus simple des réalité, celle du végétal!

 

Comments are closed.